"Wake up! Look around and you'll see what the others cannot see, because they're all fallen asleep".

Nous vivons tous dans une "Réalité Matricielle" où toutes choses que nous percevons sont des illusions.

La Matrice "Prison où nous naissons"

Introduction

Comment introduire le thème majeur de la matrice? La matrice porte le nom de “ maya “ dans la tradition orientale, et d’illusion dans ta connaissance générale de l’humanité. Dans toutes les cultures, l’idée fondamentale que cette réalité n’est qu’un reflet déformé du Réel, une illusion dans laquelle nous sommes pris des notre naissance, cette idée existe et demeure toujours de génération en génération, dans la sagesse intuitive de chaque peuple, et dans la connaissance psychique des sages et des initiés. Notez bien que je n’ai pas dit connaissance intellectuelle, mais connaissance psychique. La différence tient dans le fait que la connaissance intellectuelle est le produit de l’application de l’intellect, et de son vecteur, la raison concrète ; tandis que la connaissance psychique découle de l’application de l’intuition, d’abord astrale, puis mentale supérieure, jusqu’à l’intuition christique ou bouddhique des Etres Christiques, et au-delà.

Le thème majeur de la matrice ne relève donc pas de l’intellect, mais de notre intuition. Si vous l’abordez en mettant en avant votre raison concrète, Il est évident des lors que vous ne saurez pas le comprendre, car la raison est elle-même l’outil que nous donne la matrice pour fonctionner a l’intérieur de sa structure et de ses limites, mais pas pour en sortir et s’extraire de ses limitations. En écrivant ces lignes par exemple, le langage est utilisé comme un support d’expression pour véhiculer dans des mots ce qui est perçu intuitivement ou connu psychiquement, et non une construction rationnelle fondée sur une série de raisonnements linéaires et scientifiques ou philosophiques. Aussi je vous demande ici une chose inhabituelle, laisser derrière vous votre cadre rationnel habituel, et reposer votre intelligence sur les ailes de l’intuition, l’intuition la plus haute dont vous êtes en ce moment même capable.

Qu’est-ce que le Réèl?

C’est notre première question. La réponse est simple, si seulement nous pouvons concevoir ce qu’est la simplicité. Le Réel est un vaste Océan d’Energie, que dans certaines Traditions on a appelé l’Océan Am Soph, ou encore la Mer de Brahma, ou la Mer Akashique, les Flots de l’Eternité, et bien d’autres noms. Dans cet Océan Infini se trouve également une infinité de niveaux vibratoires. Chaque niveau vibratoire détermine ce que nous appelons une dimension, un niveau de la Réalité. On peut dire, sans risquer de faire un genre de dualisme primaire, que les dimensions s’échelonnent des plus denses vers les plus subtiles, c’est-à-dire de celles qui vibrent plus lentement vers celles qui vibrent plus rapidement.

Il n’existe pas d’illusion en tant que telle. Prenons une dimension donnée, a laquelle nous donnons le nom de X5. Cette dimension X5 n’est, en elle-même, ni réelle, ni illusoire.

Par contre, comparée a une dimension X4 de moindre intensité vibratoire, elle est plus “ vraie “, et comparée a une dimension X6 de plus grande intensité vibratoire, elle est moins” vraie “.

Cependant la Sagesse des Initiés nous apprend que notre dimension physique dense est la plus basse en terme de vibration, et de ce fait c’est le niveau le plus terne, le plus sombre, le moins vrai de la Réalité. Nous sommes dans l’expression la plus inférieure de la Réalité. Vu d’un autre côté, nous sommes sur la première marche de l’infini, nous sommes au point zéro de la Réalité, au point départ de notre chemin vers l’insondable. Nous sommes exactement en ENFER, car l’enfer est le lieu le plus terne, le plus dépourvu de lumière, donc de la vibration la plus basse de ce Cosmos. Nous gisons au plus profond des abysses du Réel, dans le lieu même des Ténèbres les plus épaisses, dans la prison la plus lourde qui soit concevable dans cet Univers. En prendre conscience c’est se donner à soi-même une chance de s’élever, mais se complaire dans les limitations de la densité c’est s’interdire d’avancer, c’est là que se trouve le plus grand désespoir de l’Ame, où gît la complaisance de la Personnalité.

L’Etat de Prison, l’Etat d’Incarcération.

La vraie question c’est : que sommes-nous ? Je ne vais pas ici adoucir mon propos pour ne point choquer vos fragiles oreilles. Dans d’autres circonstances j’aurais procédé par graduation lente, d’une approche plus dense et terne vers des approches plus vibrantes et lumineuses. Mais dans le présent contexte, je dois en venir directement au fait. Que sommes-nous? Une Etincelle Divine. Cette Etincelle Divine est comme un point, et dans la Tradition la plus pure, Il est dit que” Le Royaume est plus petit que l’atome d’un atome, et cependant il contient tous les Univers “. Le potentiel vibratoire de cette Etincelle est Infini, autrement dit, cette Etincelle peut vibrer selon des fréquences de Lumière toujours plus intenses, sans limite aucune. C’est le taux vibratoire de l’Etincelle Divine en nous qui détermine quelle intensité vibratoire auront les corps que nous revêtirons.

L’Etincelle se recouvre de différents corps, et les corps s’imbriquent les uns dans les autres comme des poupées russes, des formes gigognes. Prenons le cas spécifique de l’homme terrestre pour exemple. Nous avons ceci :

-       -       Le corps physique, le plus extérieur, du taux vibratoire le plus lent.

-       -       Le corps astral, intérieur au corps physique, de taux vibratoire plus

rapide que ce dernier.

-       -       Le corps mental, intérieur au corps astral, de taux vibratoire plus

rapide que le corps astral.

-       -       Le corps causal, intérieur au corps mental, de taux vibratoire plus

rapide que le corps mental.

-       -       Le corps christique ou bouddhique, intérieur au corps causal, plus

rapide en vibration.

-       -       Le corps de l’Esprit, l’Etincelle Divine Intérieure, le Soi Divin.

Le Soi Divin est donc enfermé dans une succession de couches, de corps ou d’enveloppes. Si ces couches existent, c’est uniquement parce que notre Etincelle Divine est encore une simple Etincelle, et pas encore une Flamme Solaire. Si ces couches existent, c’est uniquement parce que notre Etincelle Divine n’a pas encore le taux vibratoire suffisant pour ne plus en avoir besoin. Le joyau dans le lotus que nous sommes est encore comme un bouton recroquevillé sur lui-même.

Que se passe-t-il lorsque l’intensité vibratoire de l’Etincelle Divine s’accroît? II se passe ceci : le taux vibratoire des corps, des couches enveloppantes, augmente également, et les corps s’affinent. Le corps le plus extérieur, qui pour nous est le corps physique, cesse de vibrer a la fréquence du plan physique, et se met a vibrer a la fréquence de la dimension éthérique, voilà pourquoi les Vrais Réalisés ne meurent pas, mais ascensionnent vers une dimension supérieure. Le corps intérieur le plus immédiat cesse de vibrer a la fréquence du plan astral et se met a vibrer a la fréquence du plan mental, ainsi chacun des corps monte d’une note majeure dans son taux vibratoire... plus cette accélération vibratoire de l’Etincelle continue, plus les corps s’affinent, et il vient un moment ou le rayonnement de l’Etincelle Divine est si puissant que les corps sont consumes dans la Flamme Divine, et les formes, denses et subtiles, sont transcendées.

Mais pour l’heure, l’Etincelle Divine de l’homme terrestre vibre à une fréquence si faible, si basse, que notre corps extérieur se trouve accordé uniquement au plan physique dense. La densité voile notre Lumière intérieure, elle la recouvre et nous pousse parfois à croire que nous ne sommes rien d’autre qu’un corps de chair organisé autour d’un cerveau et d’un code génétique. Combien de fois des millions d’hommes et de femmes ne s’écrient-­ils pas chaque jour nous ne sommes que cela, un corps de chair, une machine biologique sophistiquée dont le cerveau produit la pensée et l’impression de la conscience de soi, nous sommes de simples ordinateurs biologiques soumis aux lois de la matière, et ne disposant que de la science pour réguler et maîtriser partiellement la matière... nous ne sommes que poussière, et nous retournerons à la poussière.

Nous devons nous écrier chaque jour, et nous murmurer chaque heure nous sommes une parcelle de Dieu enfermée dans une série de prisons, et notre destin est de transcender ces prisons “... ou encore : “ nous sommes une parcelle de Dieu habitant une série de formes, et notre vocation est de porter ces formes de sublimation en sublimation jusqu’à la transcendance. Ces deux phrases veulent dire exactement la même chose, mais témoignent de deux attitudes différentes quoi que de même essence. Mais quelle que soit la manière dont on le tourne, “Nous Sommes des parcelles de Dieu prisonnières dans des édifices d’énergies, plus ou moins denses, plus ou moins subtiles.

Notre vocation absolue est la LIBERATION, la vraie, celle qui nous affranchit de toute forme, aussi subtile ou affinée soit-elle, celle qui se réalise lorsque l’Etincelle devient un Soleil d’une incroyable force vibratoire.

La Prison, la Matrice

Nous sommes bel et bien dans une étonnante prison. Cette prison comporte trois murs, c’est une prison triangulaire. Chaque mur comporte une mosaïque de couleurs qui est soigneusement entretenue par certaines Entités, et qui renforce la prison chaque fois que nous véhiculons les énergies de cette mosaïque. Cette prison comporte un Toit et un Plancher, un Sommet et une Base, et là aussi certaines attitudes renforcent ce toit et ce Plancher. Votre discernement le plus aigu est nécessaire ici, afin que vous parveniez à identifier clairement dans votre vie de tous les jours les aspects de cette prison dans lesquels vous vous enfermez le plus souvent, ou le plus facile.

Le Toit

Le toit de la prison se compose de deux faces: une face qui affirme directement l’obscurité, et une face qui affirme indirectement l’obscurité. La première face, directe, pose la négation de Dieu, c’est-à-dire la Négation simultanée de Dieu Transcendant (un Etre Suprême extérieur à la Création), et de Dieu Immanent (un Etre Suprême qui ferait corps avec la Création). La reconnaissance de Dieu Transcendant et Immanent, autrement que par notre intellect, mais effectivement dans notre coeur, permet non seulement d’imprimer dans nos cellules et dans nos différents corps subtils une stimulation vibratoire constante du fait de l’Espoir et de la Joie Spirituels qu’apporte la Foi en Dieu, mais aussi d’imprimer dans notre Soi Divin la même stimulation vibratoire. Autant dire que notre Etincelle Divine ne peut pas s’élever vibratoirement si nous rejetons Dieu, aussi bien Dieu en tant que DIEU LE PERE, qui est Dieu Transcendant, que Dieu en tant que SAINT ESPRIT, qui est Dieu Immanent. Vous comprendrez que Dieu en tant que DIEU LE FILS n’est rien d’autre que l’Etincelle Divine en nous, nous sommes en ce sens Fils de Dieu. (Si le Christ-Jésus est appelé Fils de Dieu, ce n ‘est pas, j’espère que vous le saisissez, dans le sens de fils unique, mais dans le sens que par rapport a nous, Il a atteint un niveau de Réalisation Spirituelle plus avancé. On dit du Christ, dans la Tradition, qu’il est le Fils Premier Né, c’est-à-­dire le premier dans notre actuel cycle Zodiacal de 24 000 ans, a avoir atteint la Conscience Christique, c’est-à-dire un état vibratoire de l‘Etincelle Divine dont l’intensité est suffisante pour briser les limites du corps causal et libérer le corps christique, c’est-à-dire déployer le corps christique qui est aussi appelé le corps de gloire. D’autres sont parvenus à cet Etat Christique, et le Christ lui-même a atteint depuis des niveaux de réalisation plus élevés).

La seconde face, indirecte, pose l’idée d’un Univers Naturel capable de se passer de Dieu pour exister et fonctionner, et d’un Univers entièrement.

matériel, dépourvu des Plans Subtils. Sans nier directement Dieu, cette manière procéder veut simplement démontrer et installer dans l’esprit de l’homme l’idée que la matière est entièrement autonome, que les lois de la nature et de la matière se suffisent à elles-mêmes, et que l’idée de Dieu n’est rien de plus qu ‘un simple luxe philosophique, car la Nature n ‘a pas besoin de la Lumière Divine.

Cette manière de rendre la Nature autonome et auto explicative est une manière voilée d’éloigner de nous le sentiment du Divin, et l’actuelle science terrestre, une grande partie de l’actuelle science terrestre, est manipulée pour imposer cette attitude dans l’esprit de ceux qui remettent leur capacité de penser aux mains de la science. Il ne faut pas que Ia science devienne une autre religion, avec ses credo et sa façon de rejeter l’Essence de l’Homme...

Le Plancher

Le Plancher est constitué de deux faces également, dont une face directe et une face indirecte. La première face nous dit directement que nous ne sommes pas d’Essence Divine, que nous ne sommes qu’une forme biologique extrêmement sophistiquée, dont la conscience est le produit de l’activité cérébral, en interaction avec l’ensemble de l’organisme et l’environnement conditionnant. N’étant qu’une forme biologique extrêmement sophistiquée, la mort du corps représente naturellement la mort de la conscience, de l’esprit. Le désespoir qu’entraîne une telle approche pousse les hommes à rechercher dans le clonage, la cryogénie, le couplage avec des interfaces informatiques, et dans d’autres technologies, l’issue pour vivre plus longtemps et survivre à la dissolution du corps physique. La négation de notre Essence Divine implique également la négation de notre Toute Puissance Potentielle sur la Matière et sur l’Energie, sur les Formes et sur les Forces. L’autre face évite d’aborder de front la question de notre Essence Divine, et sans la nier, parfois même en acceptant l’existence en l’homme d’un principe divin, elle repousse soigneusement et parfois avec force l’existence en l’homme d’un potentiel puissant de facultés psychiques astrales et mentales. Cependant il faut être plus que prudent, car il existe également une façon d’affirmer l’existence des facultés psychiques latentes astrales et mentales qui cristallise à l’extrême ces corps et constitue finalement une entrave habile sur le chemin spirituel.

Lorsque ces facultés sont présentées comme un but en soi, et comme des expressions pro fondes de la divinité, alors elles deviennent un obstacle pour l’homme spirituel, le Soi Divin. Ces facultés, si elles découlent du déploiement nature! De la Lumière du Coeur, alors elles sont une simple conséquence de l’Evolution spirituelle, et elles sont des outils utiles sur le chemin. Mais si elles sont développées extérieurement, par des méthodes occultes qui condensent les cellules astrales et mentales, et rendent plus opaques ces différents corps, alors les corps se cristallisent et deviennent une entrave pour le Soi Divin.

Le premier mur, le mur instinctif

Ce premier mur, comme tous les autres, se compose de deux faces. La première face, qui est la face directe, est l’ensemble des inductions et des forces psychiques qui nous poussent à des besoins instinctifs visiblement négatifs. Ces besoins nous les connaissons: ce sont le besoin de se battre, de frapper, de brutaliser, de briser, de détruire; c’est l’instinct de violence, celui-là même qui est à la source de nombreuses guerres, et celui-là même qui nous fait lever automatiquement le bras pour écraser un moustique qui semble nous gêner.

L ‘agressivité est l’expression évidente de cet instinct de violence, et elle est développé de mille façons dans l’humanité à l’heure actuelle. La seconde face va vous paraître à première vue incompréhensible: elle est maintenue fermement par notre instinct du plaisir. Le plaisir semble, pour l’ensemble des hommes, une chose qu’il faut rechercher, par opposition a la souffrance et à la douleur. Cependant si l’instinct de plaisir est poussé jusqu’au delà de certaines limites, si le plaisir devient une base de recherche ou un moteur principal pour l’existence, il génère dans l’homme un attachement puissant pour les choses matérielles et pour la densité, ce qui devient une entrave pour son évolution. Plaisir et souffrance sont assurément deux choses à transcender. La confusion entre plaisir et Joie ou Sérénité est à l’origine de cette faiblesse dans notre humanité, qui fait qu’une recherche effrénée de plaisir génère comme une tristesse et un désespoir de l’Ame, un appauvrissement spirituel qui fait des êtres superficiels et disposes à sombrer facilement dans les mesquineries et les colères multiples que la société cultive.

Le mur émotionnel.

Vous connaissez très bien ce mur. Les inductions et les forces psychiques émanant de ceux qui veulent dominer ce monde, cultivent en chacun des hommes et en chacune des femmes, les germes de l’Angoisse, du Stress, de la Peur, du sentiment de Solitude, de l’Appréhension, de la Tristesse, de la Morosité, de la Colère, de la Haine, de l’intolérance, de la Séparation, ainsi de suite. Ceci est la face directe. La face indirecte est aussi étrange et déroutante que pour le cas de l’instinct de plaisir.

Il s’agit ici de cultiver des émotions agréables, comme la jubilation, la joie, l’enthousiasme, le sourire... mais a partir uniquement des choses matérielles propres a la densité: une nouvelle voiture, un nouvel appareil, une promotion sociale, un gain dans un jeu, ainsi de suite. Une émotion prend l’empreinte vibratoire de ce qui la génère, et les émotions générées par des choses matérielles, des possessions matérielles, aussi agréables semblent-elles, portent en elles la lourdeur de la densité, et ne peuvent qu’alourdir notre corps astral. Il s’agit aussi de cultiver en l’homme une psychologie mesquine, superficielle et profondément égotiste. Il y a des sourires qui proviennent tout droit de l’égotisme de la personne, et ces sourires, aussi esthétiques qu’ils puissent être, et aussi plaisant qu’ils soient pour celui qui les affichent, sont porteur des germes d’une effroyable densité, alourdissant pour soi et pour les autres.

Le mur intellectuel ou mental

Vous comprenez peut-être déjà comment cette prison est construite. Le mur intellectuel est certainement le plus actif en occident, son aspect direct est fondé sur le Doute rationnel systématique, l’idée de rationalité qui devrait permettre de juger de la fiabilité ou non d’une proposition, ou d’une approche. L’instinct du Doute est cultivé a outrance dans l’humanité; ainsi que son corollaire oppose, la Crédulité. Qu’est-ce que le Doute ? C’est un a priori qui exige d’une approche, d’une idée ou d’une pensée qu’elles obéissent aux cadres et aux paradigmes de la raison pour que l’esprit ou la conscience puisse en tenir compte et l’intégrer.

Naturellement la raison est par nature soumise a certaines limites, et imposer le Doute comme attitude obligatoire et seule digne de con fiance c’est d’emblée exclure de l’esprit toutes les notions spirituelles qui peuvent stimuler le Coeur et faire grandir la conscience en pro fondeur. Il est également de bon ton de ridiculiser tout ce qui sort du cadre de la raison immédiate, tout ce qui nous semble irrationnel. Qu’est-ce que la Crédulité? C’est l’attitude qui consiste à mettre en marge la raison sans chercher à éveiller son intuition. Lorsque la raison est reléguée en arrière plan, et que l’intuition n’est pas sérieusement sollicitée, le mental peut ingurgiter n’importe quelle pensée et idée nocives, et nuire ainsi par auto intoxication mentale au développement de la conscience. Une pensée nocive est une pensée qui comporte en elle les germes de basse vibration, ceci relativement à la personne qui va recevoir cette pensée. En effet pour une personne au mental très densifié, une idée donnée peut être bénéfique car elle apporte dans sa sphère mentale un taux vibratoire supérieur à ce qui a cours d’ordinaire en cette personne; tandis que pour une autre personne au mental plus lumineux et vibrant, la même idée est nocive car elle comporte des vibrations trop ternes et trop denses.

Le corollaire du Doute c’est le Rationalisme offensif, ou le Scientisme offensif, c’est-à-dire cette attitude qui consiste à expliquer d’emblée d’un point de vue rationnelle et mental ou matériel et psychologique ce qui relève des domaines de la transcendance, au-delà des lois de la matière dense et de l’énergie qui lui est associée. La psychologie n’a-t-elle pas été manipulée en ce sens pour donner des explications “logiques “à la naissance des Religions? Pour expliquer selon des facteurs sociaux le développement du sentiment religieux et de la quête spirituelle et mystique ? N’a-t-on pas vu la psychologie expliquer rationnellement ce que veut représenter l’expérience d’illumination “, et même les sciences du cerveau ramener nombre de choses spirituelles à de simples sécrétions neuronales? N’a-t-on pas induit l’idée absurde que les expériences hors du corps, soient réalisées naturellement et volontairement, soit provoquées accidentellement, n ‘étaient que des dérèglements neurologiques qui produisaient des hallucinations diverses?

La science, une certaine science, n’a-t-elle pas oeuvré pour démontrer que l’Ame n’existait pas, car les scanners et les scalpels ne trouvaient rien de la sorte dans le corps physique? Le tout récent génétisme ne réduit-il pas l’Homme à ses simples gènes, à son code génétique ?... Tant d’effort pour éloigner l’homme de lui-même et le réduire à ce qui n’est que son vêtement transitoire.

La Matrice, Maya...

La Matrice ne serait rien d’autre que la Prison de notre Esprit, et cette prison est soigneusement maintenue et renforcée par les Etres de l’Ombre, ou de l’Obscur. Ils maintiennent, par un système d’influence, dans l’humanité les germes de l’Agressivité et de la Violence, de la Haine et de la Peur, du Doute et de la Crédulité. Si vous oubliez la description de la prison, retenez au moins ces six facteurs, qui sont nourris régulièrement de par le monde. Agressivité et Violence sont nourries par des guerres, des luttes, des propagandes, des sports de violence, des actes d’agression et de terrorisme...

Haine et Peur sont nourries par des guerres, des idéologies politiques, des déséquilibres économiques qui favorisent la précarité, des fausses sécurités, c’est-à-dire des sécurités liées aux conditions matérielles et économiques, des épidémies, des maladies et des virus injectés dans des populations, des famines, des déchaînements climatiques provoqués artificiellement, des accidents divers... Doute et Crédulité sont nourris par les medias, la science, l’intellectualisme, les sophismes divers, les pseudo révélations de nombre de sectes, nombre de spiritualisme et de spiritisme...N’oubliez pas de vous souvenir aussi que certains aspects en apparence positifs sont aussi des instruments de la prison de notre Esprit, comme la Recherche effrénée du Plaisir et le renforcement Egotiste du “ moi-je “, avec ses mesquineries et son caractère superficiel, c’est-à-dire rivé essentiellement a la seule dimension physique dense.

Qui est le Geôlier ? Qu’est-ce que la Fraternité de l’Obscur?

Ceci va vous sembler un peu incroyable, sans fondement et sans preuve. Je n’ai pas le souci d’apporter des preuves, j’ai confiance que votre intuition, du moment qu’elle n’est plus simplement astrale et peut s’aventurer un peu plus haut, résonnera à tout ceci et saura ressentir le fil de la vérité. J’ai aussi confiance que votre raison saura rejeter tout ceci si vous la placer en avant, au détriment de l’intuition, et dans ce cas ce sera également une excellente chose, car il est parfois bon de s’interdire de voir ce que notre mental ne peut pas encore intégrer et utiliser dans la vie quotidienne en tant que vecteur de développement et élément d’assainissement du chemin de vie.

La Fraternité de l’Obscur se compose de trois niveaux... je sais qu’il est extrêmement rare que cette détermination en niveaux précis soit donnée pour la Fraternité de l’Obscur, mais il faut bien dire certaines choses à certains moments, et le moment où vous lisez ceci est un moment semblable.

Premier niveau, les Maîtres des Forces d’Involution

Les Forces d’Involution sont l’ensemble des Forces dans cet Univers qui s’appliquent essentiellement à la Densification des Formes et des Corps. Ces Forces permettent par exemple d’abaisser le taux vibratoire d’une planète, d’un système, d’un règne ou d’une humanité, d’une dimension donnée à une dimension inférieure. Aussi inconcevable que cela puisse paraître, dans un cycle majeur concernant un système, une planète, un règne ou un ensemble de règnes, les formes prennent naissance dans une dimension subtile, et ces formes doivent au fur et à mesure atteindre leur point de concrétion, de densité extrême, et de là remonter. La pente par l’unique poussée du développement de la conscience dans les formes. La phase de densification est une phase naturelle, au cours de laquelle la conscience est passive ou en sommeil, et les formes subissent naturellement l’action des forces de densification jusqu’au point de concrétion extrême.

Notre Humanité par exemple a été il y a très longtemps une humanité vivant dans des corps subtils, notre corps le plus extérieur vibrait selon la dimension des éthers supérieurs. Au fil du temps, les Forces d’Involution, dirigées par ces Grands Etres Cosmiques qu’on peut nommer les Seigneurs de la Matérialité, et qui étaient en accord avec l’Entité de la Terre, ont été appliquées sur notre humanité, et nous sommes devenus progressivement plus denses. Notre conscience, dans ces époques antérieures, était une conscience qui vibrait avec lenteur, et nous étions comme plongé dans une sorte de rêve. Les Aborigènes se souviennent de ce temps comme du Temps du Rêve, ils ne sont pas les seuls. Notre Etincelle Divine cependant en trait peu à peu dans une activité vibratoire toujours plus grande, et le point vibratoire qu’on appelle la « conscience de soi » a été atteint avec une concordance parfaite de notre entrée dans la dimension physique dense, il y a 18 millions d’années.

Nous sommes à un point où nous pouvons commencer le vrai chemin de Retour, par l’effort de notre conscience, par l’élévation de la vibration de notre Etincelle Divine.

Mais il se produit quelque chose d’étrange à ce point. Les cycles cosmiques ne sont pas fixes avec la précision absolue que nous leur supposons parfois. Dans un cycle donné, certaines forces doivent naturellement s’exercer, et tant que ce cycle perdure, les forces qui se manifestent sont totalement adaptées et en accord avec les temps. Mais il y a des situations de transition d’un cycle cosmique à l’autre, et donc une situation où les forces de l’ancien cycle continuent de se manifester encore durant les premiers temps du nouveau cycle. C’est aujourd’hui le cas pour notre planète. Les Forces de densification continuent encore de s’exercer, à partir du Centre Cosmique des Seigneurs de la Matérialité, et ces Forces sont naturellement en opposition avec la poussée “évolutive “normale de la conscience humaine. Ceci est l’Origine Cosmique du Mal sur notre planète. Ce n’est pas un Mal comme on à l’habitude de le concevoir, mais simplement l’application excédentaire des forces de densification au sein d’une humanité en situation de croissance spirituelle.

Cette application excédentaire est “normale “du point de vue cosmique, mais anormale au regard faible du jugement de l’homme. Du point de vue du Logos Solaire de notre Système Solaire, cet excédent des forces matérielles est positif et sert très précisément le Plan Divin à l’Echelle du Système, car toutes les humanités des autres planètes du système solaire sont concernées par la situation sur Terre, et le « Mal » qui sévit sur Terre provoque des affinements et des perfectionnements dans les dimensions astrale et mentale du système et des Règnes qui y vivent. Ce qui semble un Obstacle à pour but de développer les muscles de la conscience, si on peut employer une telle image. Du point de vue de notre Logos Planétaire, les Seigneurs de la Matérialité sont vus comme des Entités de l’Obscur, dont le travail entrave ses plans planétaires, mais pas réellement comme des ennemis, plutôt cornme des alliés d’une certaine nature; l’homme ne peut y voir, quant a lui, qu’un Mal effroyable.

L’action de ces Seigneurs de la Matérialité consiste à “forcer “l’Humanité à demeurer enfermée uniquement dans le plan physique dense, au point le plus bas de la manifestation. Tout Pratiquant de la Lumière a certainement senti un jour ou l’autre des attaques effrénées de certaines forces élementales sur les corps subtils, et parfois rnême jusqu’au corps physique. Ceci est normal, car la pratique d’une Méditation Vraie, et l’in fusion de la Lumière amènent progressivement les corps à augmenter leur taux vibratoire, et la réaction naturelle des forces élementales est encore d’empêcher cela, et pas encore de le favoriser automatiquement. Seuls certains Dévas du plan mental peuvent spontanément venir à notre aide pour aider à l’élévation du taux vibratoire, mais ces Dévas font quelques fois preuves d’une étonnante maladresse. Les Démons sont des Entités Astrales Involutives qui naturellement rentrent en opposition avec les Règnes Evolutifs lorsqu’ils se rencontrent, ceci ne témoigne pas d’une volonté de leur part de faire le mal, mais témoigne d’une réaction naturelle de leur part face à notre tendance vibratoire qui leur est contraire.

Deuxième niveau, des Anges Déchus, ou des Humanités Déchues

D’abord il faut dire qu’il n ‘existe rien dans le Cosmos qui ressemble a un Ange déchu. L’erreur vient d’une méprise lointaine. Le terme Ange a servi, dans le passé, a designer aussi bien les Anges, c’est-à-dire ces Etres qui sont pour les Hommes ce que les Hommes sont pour les Animaux, que les Humanités avancés vivant dans des dimensions Supraphysiques. Le terme Ange déchu décrit deux situations distinctes. D’abord il décrit ces Humanités Supraphysiques qui n’ont pas encore su développer en elles l’aspect de l’Amour-Sagesse.

Ensuite ces Humanités en situation de Régression consciente. Les Humanités du non-Amour sont ce qui nous intéresse à ce niveau, bien que le titre soit complètement inadéquat. Trois choses peuvent amener une Humanité à vibrer et à se hisser dans une dimension plus élevée, plus subtile.

La première est un développement général, chez tous les membres d’une même Humanité, d’un certain degré vibratoire de l’Etincelle Divine. L‘Etincelle Divine est aussi appelée le Coeur, le Centre de l’Amour Divin, à ne pas confondre avec le chakra du coeur, bien qu’il y ait une relation étroite et directe entre ce chakra et l’Etincelle Divine. Un tel développement met en résonance cette Humanité avec une dimension plus subtile que la précédente. Ici donc l’Amour est la Force d’Ascension mise en oeuvre. L’Amour est sans limite, car il est le rayonnement direct de l’Etincelle Divine, et ce rayonnement peut s’intensifier à l’infini. La seconde force qui peut amener une Humanité à se hisser dans une dimension supérieure est le développement général du Potentiel Psychique du Cerveau, ce développement est réalisé grâce a la Science des Forces cérébrales, qui permet d’activer technologiquement le potentiel d’un cerveau jusqu’à un certain stade. Ici la Force Mentale est le moteur de l’ascension, et cette Force n ‘est pas sans limite, elle est lirnitée entièrement par le volume du cerveau et sa quantité cellulaire.

La dimension la plus élevée qu’on peut atteindre avec la Force Mentale est la dimension dite justement  mentale. La troisième force est simplement la force planétaire elle-même, car chaque planète à ses propres cycles, et une planète à une phase descendante et une phase ascensionnelle, à cette différence près que la phase d’ascension dépend uniquement des cycles cosmiques et des forces cosmiques a l’oeuvre. Quand une telle ascension planétaire arrive, toute la vie que porte la planète est entraînée dans la dimension supérieure si elle n’est pas psychiquement trop polluée.

Certaines Humanités des plans Supraphysiques sont des Humanités de Force Mentale, et elles ne comportent pas en elles beaucoup d’Amour. Parmi ces Humanités, il existe un groupe qui est particulièrement dépourvu d’Amour, et souvent du moindre Sentiment. Certaines de ces Humanités ont même dévitalisé leurs planètes, et sont en train de se dévitaliser elles-mêmes, car une absence prononcée d’Amour assèche la Vie. Ces Humanités sont dotées d’un esprit “scientifique “très poussé, et aussi d’un esprit de “domination “très insidieux, un irrépressible besoin de “pouvoir. C’est ce Groupe particulier, en déperdition de force vitale, qui est appelé les Anges déchus, et qui oeuvre depuis des centaines de milliers d’années pour maintenir les hommes de la Terre dans une prison vibratoire étroite.

Pourquoi maintenir les hommes dans une prison vibratoire? Ces Etres manquent, au plan subtil, de l’énergie que doivent procurer les émanations astrales. Le développement excessif de la Force Mentale tue les émotions et comprime le Coeur dans un genre de glaciation et d’appauvrissement. Mais la Force Mentale ne peut maintenir ces Etres sur les plans subtils que dans la mesure ou leur Force est alimentée par de l’énergie érnotionnelle, la plus basse possible. Pourquoi la plus basse? L’énergie émotionnelle permet à la Force Mentale de se maintenir et de se nourrir, mais des émotions élevées déstabilisent la sphère mentale et favorisent l’ouverture du Coeur.

Or un Mental Hypertrophié veut se maintenir dans sa position dominante, et ne désire pas décroître face a l’émergence de la Force du Coeur, car le Coeur est une Force qui assimile en son sein les autres, les fait fondre en lui. Les émotions basses ne risquent pas de provoquer une stimulation du Coeur, et elles demeurent cependant assez énergétiques pour être converties et utilisées par la Force Mentale pour le maintient de la forme extérieure sur le plan subtil. Ces Etres doivent donc se nourrir de basses emotions si ils veulent, via leur Force Mentale, se maintenir dans leur plan vibratoire. N’ayant plus en eux-mêmes la capacité de produire des emotions, ils doivent trouver une source extérieure. C’est la raison pour laquelle ce Groupe au Mental Hypertrophié a jeté son dévolu sur la Terre, car notre Humanité était la proie la plus facile et la plus maniable. Depuis des centaines de milliers d’années, ces Etres maintiennent les terrestres en esclavage, suscitent dans notre Humanité des inductions qui permettent de générer des flots et des émanations collectives d’Angoisse, de Peur, de Haine, de Stress, de Tristesse, de Mesquinerie, ainsi de suite. Nous sommes de la “Nourriture “, des genres de piles qui sont cultivées par certaines Etres de l’Espace pour produire une énergie spécifique de basses emotions.

Ces Etres sont derrière nombre de choses sur la Terre, et certains d’entre eux sont incarnés dans notre Humanité, et forment un Groupe qui constitue le gouvernement secret de la planète, qui se trouve très au-delà des gouvernements extérieurs et des institutions visibles.

La Synarchie existe bel et bien. Les Peuples du non-Amour sillonnent l’Espace depuis des centaines de milliers d’années, parfois des millions d’années. Certains membres de ces Peuples sont venus sur Terre il y a longtemps et se sont mêles à notre humanité, et depuis lors ils s’incarnent au sein de la population terrestre et constituent un genre de race  appart... Ces Etres composent la Synarchie, et ils manipulent bien des choses à la surface de la Terre pour générer la nourriture émotionnelle basse dont ils ont besoin pour main tenir leur Force Mentale Hypertrophiée.

Les Gris...

 Les Gris représentent la troisième et dernière facette du “mal” extérieur sur la Terre. Je n’indiquerai pas grande chose à leur propos, sinon pour signaler qu’ils souffrent également d’une hypertrophie mentale, mais comme ils demeurent comme nous au plan physique, ils ne peuvent se nourrir de nos émotions basses comme les Etres du non-Amour des plans subtils. L’absence d’Amour et le dessèchement de la force émotionnelle produisent dans leur corps physique un profond dérèglement hormonal, d’une certaine substance.

Leur but est donc plus prosaïque, ils désirent simplement prélever sur les hommes et les animaux la substance qui leur manque; et plus tard fusionner leurs espèces (car les Gris sont un ensemble d’espèces de petite taille, bien qu’il existe quelques espèces de petite taille spirituellement évoluées) avec les hommes de la Terre. Dans leurs agissements, les Gris sont eux-mêmes manipulés par les Etres subtils du non-Amour, ces Etres de la Lumière Pauvre.

Voilà donc un tableau global de la Fraternité de l’Obscur. Cette Fraternité à pour but de maintenir l’homme prisonnier de la dimension physique, car tant que ’homme restera rivé et soumis à la longueur d’onde du plan physique, il sera une proie facile, un esclave docile et une source maniable à souhait de basses émotions. La Prison Vibratoire est construite pour maintenir cet esclavage le plus longtemps possible. Tout ce qui vise à effriter les bases de cette prison est âprement combattu.

Réfléchissez un instant. Il existe là une Fraternité de l’Obscur, qui doit maintenir la Prison Vibratoire des hommes en l’état, et naturellement cette Fraternité combat tout ce qui peut déstabiliser et fragiliser cette Prison, tout ce qui peut provoquer une brèche et amener les hommes a se libérer de l’emprise de cette Prison Vibratoire. Il existe également, là, une Fraternité d’Amour, qui désire uniquement la libération de l’homme, la réalisation de sa puissance divine. Naturellement, les uns désirant libérer les hommes de l’esclavage de la dimension physique et des limitations de la Prison Vibratoire, se heurtent a ceux qui ne veulent pas la libération de l’homme.

Il y a bel et bien une lutte, non pas une lutte naïve entre le Bien et le Mal, mais une lutte entre ceux qui veulent libérer l’Homme et lui permettre de développer sa Divinité Inhérente, et ceux qui veulent maintenir l’Homme en esclavage, ignorant et endormi. La tradition parle bien de la Lutte entre les Anges du Seigneur et les Anges Déchus, la Lutte entre les Fils de la Lumière et les Fils des Ténèbres, ces Luttes ne sont pas imaginaires, elles sont réelles, et se déroulent sur les Plans Supraphysiques, par des moyens que nous sommes incapables de concevoir dans notre imagination.

Il y a un Appel qui est lance depuis la nuit des temps, c’est-à-dire depuis que notre Humanité à chute, c’est-à-dire depuis que notre Humanité est entrée dans la dimension physique dense, car cette dimension de densité maximale pour des formes biologiques est bien ce qui porte le nom de la Nuit des Temps au sens allégorique du terme. Un Appel est lance depuis la nuit des temps, et cet Appel est un rappel, c’est le rappel constant de notre Potentiel de Divinité, c’est-à-dire la Possibilité que nous avons d’intensifier notre Lumière Intérieure pour en faire un vrai Soleil, la Possibilité que nous avons d’Expansé notre Coeur, notre Amour, et de transcender la matière dense. Cet Appel, ce Rappel, est l’Essence même de la Spiritualité Vraie.

Depuis la nuit des temps, chaque fois qu’un Sage est venu apporter à l’Humanité ce Message avec les mots de l’époque et du lieu, le Message a été détourné, la figure du Sage a été déformée, et les hommes se sont mis a adorer le Sage comme un Dieu qui n’avait rien d’Humain, et non comme l’exemple a suivre de ce qu’ils pourraient devenir. Et chaque fois qu’un Sage est venu pour démontrer dans l’Action la Puissance de la Divinité, les hommes ont vite fait de fermer les yeux et de reléguer ces récits dans la catégorie des fables, des miracles inabordables et des contes merveilleux, et non comme des faits qui se sont vraiment produits et qui témoignaient de la Divinité Eveillée d’un Homme. Combien de Sages manifestant en Parole et en Acte la Puissance de l’Esprit sur la Matière et l’Energie ? Et combien de ces Grands Etres n’ont pas été attaqués physiquement, crucifies, brûlés, assassinés ? Des Agents de l’Obscur ont toujours attenté a la vie des Grands Etres, tous les Grands Etres Extériorisés, sans exception, même quand le corps emprunté par ces Grands Etres n’était encore qu’un simple corps de bébé, depuis Rama, jusqu’à Sal Baba, en passant par Krishna, Moise, Elie, Gautama, Zoroastre, Jésus, et tous les Autres.

Beaucoup de ces tentatives de meurtre ont échoué, mais quand certaines ont réussi, le Grand Etre a toujours ressuscité d’entre les morts... la légende des Chrétiens n’est pas une légende, c’est un fait ; mais ce fait n’est pas unique, c’est un fait récurent dans l’histoire de beaucoup des Grands Etres Extériorisés.

La Prison Vibratoire dans laquelle nous nous trouvons est construite par les Forces de l’Obscur sur la base de notre propre faiblesse, du refus de considérer profondément notre propre Essence Divine, du refus de croire que nous sommes Divins et d’en dégager les conséquences, et du refus d’accomplir sereinement le Chemin de Vie vers la Réalisation Spirituelle.

A l’intérieur des Murs de la Prison, de nombreux Buts Matériels nous sont présentés en alternative : la Poursuite de la Richesse, la Recherche de la Célébrité, la Recherche du Confort Financier, la Recherche de l’Ascendance Sociale, la Quête du Plaisir, la Quête de Pouvoir et de Puissance Matérielle, ou simplement la Quête de la Sécurité, ou d’une simple tranquillité... des milliers de schémas de vie se pressentent en nous, et dans ce brouillard entretenu par notre « moi-je », il est parfois facile de perdre le Souvenir de notre Essence, et de perdre la Perception de la Voie, de notre raison d’Etre, non pas d’être en ce monde, mais d’Etre, simplement, dans ce Cosmos...

En sortant de cette lecture, vous vous rappellerez que vous ne croyez pas ces histoires à dormir debout, vous vous direz que vous contrôlez votre vie, vous vous souviendrez que la Quête de l’Essence n’est inscrite nulle part dans le schéma de votre mental... Souvenez-vous, et dormez tranquillement sur vos deux oreilles, repoussez le plus loin de vous cette Soif intangible du Divin ; la Terre continuera de tourner sans heurt, et le monde tourne parfaitement rond.

 LP